Meilleurs conseils pour investir dans la crypto-monnaie

Un investissement financier en fort développement

Les crypto-monnaies ont connu un développement considérable en quatre ans : celles qui sont alternatives au bitcoin, la plus connue parmi les 800 existant actuellement, ont vu leur capitalisation boursière passer de 50 millions de dollars en 2013 à 90 milliards en 2017. Acheter de la crypto-monnaie n’est donc plus une lubie de geek, mais est devenu un investissement financier à part entière.

Un investissement risqué mais prometteur

Toutefois, le risque de perte en capital est à la hauteur de l’opportunité de gain : très élevé ! De plus, on ne peut s’aventurer dans ce nouvel univers en expansion avec les instruments de pilotage traditionnels, puisqu’ils n’existent pas (pas de bilans financiers ni de cotations boursières, par exemple). Pourtant, le jeu peut s’avérer très payant, pourvu qu’on prenne le temps nécessaire à l’analyse de certains indicateurs essentiels.

Les clés du succès

D’abord, il est indispensable de comprendre les principaux éléments du fonctionnement des supports technologiques nécessaires à la vie des crypto-monnaies, au premier chef les chaînes de blocs, par lesquelles sont distribuées et sécurisées les données utilisées par les acteurs du marché. Ensuite, il faut évaluer la fiabilité des émetteurs et des développeurs du système, notamment leur identité et leurs références. Enfin, il faut déterminer le bon moment pour intervenir sur le marché, avant le lancement officiel de la crypto-monnaie, ou au contraire après la première fièvre spéculative. Il est possible d’acheter du bitcoin par carte bancaire ou par carte de crédit (visa, mastercard, …) et même par paypal ou paysafecard pour ceux qui souhaitent acheté rapidement. Cependant, l’achat de cryptos par paypal est fort taxé par rapport aux autres moyens de paiement.

La primauté de l’information

Il faut donc passer beaucoup de temps à réunir de l’information, tout en sachant déjouer les rumeurs, les fausses nouvelles, ou encore les escroqueries. Cela implique de consulter très fréquemment les forums sur lesquels développeurs et souscripteurs échangent leurs informations.